Journées d’Etudes Cliniques Rennaises

Présentation générale des activités scientifiques

La pratique de la psychanalyse oblige au praticien d’avoir été, soi-même, suffisamment analysé. C’est une formation personnelle longue qui se poursuit par la mise à l’épreuve de sa pratique débutante auprès d’analystes confirmés. Ces supervisions ou « analyses quatrièmes » amènent inéluctablement les jeunes praticiens à fréquenter un jour ou l’autre une société de psychanalyse, afin de rencontrer d’autres analystes et d’affiner leur formation par l’étude de la littérature spécialisée, par l’expérience de groupes de travail, des groupes de recherche, des congrès ou journées scientifiques. Bien sûr la pratique de la psychanalyse réclame aussi une bonne connaissance de la psychopathologie, mais celle-ci peut s’acquérir à l’université, contrairement à l’expérience et à la formation analytiques. L’histoire mouvementée de la psychanalyse en France confine aujourd’hui le milieu analytique dans un certain cloisonnement, répartissant les psychanalystes en formation dans différentes sociétés assez étanches les unes des autres. Chaque société enseigne pour ses propres candidats à la formation et tend à ne transmettre que ses propres travaux. A Rennes, notre association ECR, qui n’est pas un institut de formation, souhaite contribuer au développement des théories et des pratiques psychanalytiques dans un esprit d’ouverture. Nous avons donc fait le choix de favoriser les échanges sur les questions psychanalytiques en invitant des collègues conférenciers de différentes sociétés (Quatrième Groupe, Association psychanalytique de France, Société psychanalytique de Paris, Espace Analytique, Société de Psychanalyse Freudienne ). Ces débats portent sur la clinique et la pratique analytique, en institution psychiatrique ou en activité libérale, au cours notamment de la Journée clinique rennaise qui a lieu chaque premier vendredi de décembre ; sur des publications spécialisées récentes, le samedi après midi ; sur des thèmes d’actualité à partager avec d’autres disciplines lors de soirées débats en semaine.

Robert Colin, avril 2015